La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Mieux-être Facilité par le Cheval

Écurie Centre le Reflet

 

 

Article sur le Centre

Article du téléjournal de Radio Canada

 

Cliquez ici:

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1104693/ecurie-centre-le-reflet-becancour-therapie-chevaux

 

 

 

 

 

 

Liens pour le Vidéo:

https://www.facebook.com/icimauriciecentreduquebec/videos/10155770384839403/


 

 

Nouvellement certifiée!

FÉLICITATIONS À KATHLEEN CLOUTIER

 


Kathleen vient d’être reconnue Professionnelle en MFC par l’association MFC-Canada. Elle pratique en tant que Professionnelle en éducation facilitée par le cheval, pour une clientèle de tous âges, dans la région du Centre du Québec (Écurie Centre le Reflet, Bécancour).

De façon générale, une professionnelle en éducation facilitée par le cheval offre des services en MFC pour une clientèle qui désire perfectionner ses habilités relationnelles et/ou de communication.

Rappelons que le mieux-être facilité par le cheval se distingue des autres approches avec le cheval par son grand souci de respect et de partenariat d’égal à égal avec le cheval.
La certification de Professionnel en MFC garantit l’excellence du service grâce à un examen approfondi de la candidature par un comité indépendant de MFC-Canada qui encadre la pratique. Ceci vous donne, en tant que futurs clients, un gage de sécurité et de grand respect autant pour l’humain que pour l’équin.

N’hésitez-pas à contacter Kathleen ou ses collègues pour découvrir la puissance du MFC (voir les professionnels au Québec).

 

 

http://ecuriesnamaste.com/nouvelles/nouvellement-certifiee/

 

 


 

 

 

Les Écuries NamastéLes Écuries Namasté

 

 

 

Des expertises reconnues pour offrir des sessions en MFC qui respectent la sécurité physique et émotionnelle des humains et des équidés

Les formateurs en Mieux-être Facilité par le Cheval des écuries Namasté sont fiers de vous recommander les candidats à la certification de professionnel en MFC qui viennent de compléter la formation «Intégrité», qui est la dernière étape théorique du processus de certification de MFC-CANADA.

 

 

 

           Sur la photo de gauche à droite : Linda Goulet, Michèle Comeau,

             Lynda Constant, Marian Larocque, Kathleen Cloutier, Magali

                         Boglione, Carole Nantel et Pierre-Benoît Forget.

 

http://ecuriesnamaste.com/nouvelles/divers/nouvelles-offres-de-service-region/

 


 

 

 

 

 

 Le courrier SudLe courrier Sud

L'ABC d'une démarche en Mieux-être facilité par le cheval !

 

 http://www.lecourriersud.com/actualites/2016/3/21/l-abc-d-une-demarche-en-mieux-etre-facil-4472733.html

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

Le courrier SudLe courrier Sud Quand le Cheval est le reflet de l'être humain !

 

 

http://www.lecourriersud.com/actualites/2016/3/21/quand-le-cheval-est-le-reflet-de-l-etre-4472724.html

 

 

 

 


 

Le Newsletter MFC-CAN

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

EFW-MFC-CAN Summer/Été 2015 Newsletter

http://eepurl.com/bGVP0f

 

http://874254219551485551.weebly.com/la-magie-des-chevaux-gueacuterisseurs-par-kathleen-clouthier.html

 


 

Situation juridique de l’animal

L'animal n'est plus un « bien meuble »

À la suite de l'adoption de la Loi visant l’amélioration de la situation juridique des animaux, le Code civil du Québec a été modifié. Désormais, les animaux sont considérés légalement comme des êtres doués de sensibilité ayant des impératifs biologiques.

La nouvelle loi vise un grand nombre d’espèces animales, à savoir :

  • les animaux domestiques tels que le chat, le chien, le lapin, le bœuf, le cheval, le porc, le mouton, la chèvre, la poule et leurs hybrides
  • le renard roux et le vison d’Amérique gardés en captivité à des fins d’élevage en vue du commerce de la fourrure.

D’autres espèces d'animaux ou de poissons pourront être désignées par règlement. En ce qui concerne les animaux sauvages qui sont des animaux de compagnie, les inspecteurs du MAPAQ vont désormais pouvoir veiller à l’application des règles de bien-être animal. Un animal de compagnie est un animal domestique ou sauvage qui vit auprès de l’humain en tant que compagnon et à des fins d’agrément.

Des amendes plus élevées, des peines plus sévères

La Loi visant l'amélioration de la situation juridique des animaux interdit :

  • à quiconque de causer de la détresse à un animal
  • l'abandon d'un animal
  • les combats d’animaux ainsi que la possession d’équipement de combat.

 

http://www.mapaq.gouv.qc.ca/fr/Productions/santeanimale/securitebea/Pages/situationjuridiqueanimal.aspx

 

 


 

Article de la déclaration de Cambridge

Déclaration de Cambridge

 

Les neuroscientifiques ont officiellement établi en 2012 dans la déclaration de Cambridge que les mammifères avaient les mêmes composantes neurobiologiques que les humains. Ce qui veut dire en d'autre terme qu'ils ont une conscience donc des émotions. Seulement pas aussi complexes que les humains, par exemple ils peuvent ressentir la tristesse, la peur, le deuil. (Les oiseaux peuvent faire des dépressions suite au décès d'un de leurs confrères), la colère, la confiance. Cependant, ils ne posséderont pas de jalousie, de honte, de culpabilité puisqu'ils vivent dans le moment présents pour leurs survies avec instinct et parce qu'ils n'ont pas D'égo comme nous les humains.

 

 Nous faisons la déclaration suivante : « L’absence de néocortex ne semble pas empêcher un organisme d’éprouver des états affectifs. Des données convergentes indiquent que les animaux non-humains possèdent les substrats neuroanatomiques, neurochimiques et neurophysiologiques des états conscients, ainsi que la capacité de se livrer à des comportements intentionnels. Par conséquent, la force des preuves nous amène à conclure que les humains ne sont pas seuls à posséder les substrats neurologiques de la conscience. Des animaux non-humains, notamment l’ensemble des mammifères et des oiseaux ainsi que de nombreuses autres espèces telles que les pieuvres, possèdent également ces substrats neurologiques. »

 

 http://www.cahiers-antispecistes.org/spip.php?article423